Mémoire contemporaine (partie 6)

LA COMMUNE DE HILLION
DE 1989 à 2015

 

Cette période sera marquée par des changements politiques importants qui feront basculer la commune d’un bord à l’autre. Les grands travaux continuent et Hillion a désormais plus de 4100 habitants. L’intégration dans Saint Brieuc Agglomération avec toutes ses  incidences en terme de services, la création d’un EHPAD et bientôt d’un collège implantés à Saint René, à quelques pas où 700 ans plus tôt se dressait probablement un château fortifié, assure le passage de la commune du XXe siècle au troisième millénaire.

Dernière mise à jour, le 14 août 2020 à 11:32

La réserve naturelle

 

Il y eut beaucoup de projets au cours des 100 dernières années pour aménager l’anse d’Yffiniac, notamment la construction d’une digue pour créer un lac artificiel, implanter un aérodrome, etc.

Le caractère naturel et écologique de ce site finit par l’emporter, non sans mal ni protestations.

Dans les années 1970, trois associations de défense de l’environnement se créent sur le canton (DHIANE à Hillion, TODE à Yffiniac et PILET à Langueux) qui œuvrent chacune pour faire de cette baie une zone naturelle.

En 1983, elles fusionneront en une seule association ANSE dont le premier président fut Bernard Déron de Hillion, afin de coordonner les actions et être plus représentatif auprès des autorités.

 

Dès 1973, l'anse d'Yffiniac est classée en réserve maritime de chasse. Les premières demandes de classement en réserve naturelle apparaissent en 1981 en compensation de l'extension du port du Légué mais la procédure n'est lancée qu'au début des années 1990.

Classée en 1998, elle occupe une surface de 1 140 hectares dans la partie sud de la baie de Saint-Brieuc. La partie terrestre du site comprend 4 ha 14a 75ca et concerne les dunes de Bon Abri sur la commune de Hillion.

 

Ayant atteint son objectif, l’association ANSE se dissoudra laissant une autre association de Saint Brieuc le GEPN prendre le relais pour la gestion commune de cette réserve avec l’Agglomération de Saint Brieuc.

 

La plus grande Réserve de Bretagne est un haut lieu ornithologique. Scindée en deux anses (l'anse d'Yffiniac et l'anse de Morieux) qui forment une zone humide d'intérêt international, elle a été classée Réserve naturelle en 1998 car elle assure la protection d'une faune et d'une flore qui prospèrent en toute tranquillité. Depuis toujours carrefour de migration, certains oiseaux aiment à y faire étape tandis que d'autres y ont élus domicile pour leur nidification. Au gré des sentiers de la Baie et selon les époques, ce ne sont pas moins de 40 000 oiseaux de 112 espèces différentes qui peuvent être observées à loisir. Notamment les oies bernaches viennent en nombre (plus de 4 000), mais leur nombre diminue ces dernières années.

 

Mais la réserve n’est pas seulement à but ornithologique, mais également géologique, botanique et de découverte de l’estran.

 

La Maison de la Baie, Maison Nature et centre d'information et d'observation, est située sur un promontoire à l’ouest de la presqu’île de Hillion. Site panoramique exceptionnel dans l’anse d’Yffiniac, elle offre au visiteur une découverte presque complète de la Baie de Saint-Brieuc, de ses richesses naturelles et de son économie maritime.

Elle a été achetée par Saint Brieuc Agglomération  en 1987. Le premier directeur en a été Jean-Pierre Cochin, actuellement Blandine Magnette l’a en charge.

La Maison de la Baie a rouvert ses portes début 2011 après un réaménagement complet et une extension des locaux. Un musée interactif permet la découverte de la vie de l’estran, de nombreuses animations permettent, tout au long de l’année, de découvrir les oiseaux migrateurs (en saison) et la richesse de l’estran, ressource importante par son plancton pour le développement des alevins.

 

De nouvelles infrastructures pour une nouvelle population

 

En construction

L'intecommunalité

 

En construction

Le jumelage avec Ballabio

 

En 2002, la municipalité sous l’impulsion de Suzanne Robert, adjointe aux Affaires Culturelles, décide d’une possibilité de jumelage avec une ville de même taille qu’Hillion.

 

Cette initiative pourrait permettre de tisser des liens entre les populations en matière de culture, de sports et de loisirs.

 

Un comité est créé et ce dernier choisit une petite ville italienne de 4000 habitants située dans la région de la Valssessina : Ballabio.

 

Cette commune est sise à une dizaine de kilomètres de Lecco, près du lac de Côme. Depuis cette date, de nombreuses manifestations et des échanges ont eu lieu entre les habitants des deux communes.

La fête de la moule

 

L’association est créée en 2001 par Armel Moreau et Marie-Jo Poletti, dans le but de « faire aimer et défendre la moule de bouchot de la baie de Saint-Brieuc, par différents moyens et manifestations… »

 

L’idée était de fidéliser des touristes et des autochtones autour de spectacles musicaux tout en faisant déguster des moules. Au départ, la fête se passe sur la zone mytilicole de Bonabri, qui semblait une évidence puisque le lieu permettait des dégustations, des expositions et des visites de sites professionnels.

 

En 2014, la fête se déplace au bourg de Hillion et devient « Fête de la moule et de l’artisanat ». En 2016, elle prend le nom de « Folies en Baie ». Elle se déroule le premier dimanche d’août.

Des milliers de visiteurs viennent à cet événement, et plus d’une centaine de bénévoles contribuent à la fête.

Des groupes artistes de renom sont venus honorer de leur présence les différentes éditions comme Morenn en 2001, Les Glochos en 2005, Richard Gotainer en 2010, Gilles Servat et Les Frères Morvan en 2015, et Francis Lalanne en 2016.