Manoir Des Portes

Manoir Des Portes

XVe siècle / début XVIe siècle

A la réformation de 1536, le manoir appartient à Jehan de Plédran, anciennement à Jehan de La Villéon, Sieur de La Porte-Rouet), Les parents de Jehan de Plédran tenaient auberge dans le bourg d’Hillion et on dit « qu’ils étaient nobles »

En 1785 la maison appartient à la famille Des Cognets

 

Situation géographique

Extrait plan IGN, manoir Des Portes

Plan IGN

 

Extrait Cadastre, manoir Des Portes

Cadastre

 

Extrait cadastre 1812, manoir Des Portes

Cadastre 1812

 

Extrait plan terrier 1812, manoir Des Portes

Plan terrier 1787

   

Description technique

Matériaux du gros-oeuvre et mise en oeuvre : granite ; moellon ; pierre de taille

Matériau de couverture : ardoise

Parti d'élévation extérieur : élévation à travées

Commentaire descriptif : manoir de plan binaire. Exemple unique sur la commune (unicum local). Simple en profondeur. L'ordonnance de la façade antérieure rythmée par trois grandes baies révèle la présence d'une ancienne salle basse sous charpente. Fenêtre de la salle à appui saillant mouluré. L'accès à la salle est desservi par une porte en plein cintre surmontée d'une archivolte. Escalier convexe à degrés appareillé en maçonnerie. Vestiges de portail à porte cochère et porte piétonnière (base des piédroits des piliers moulurée).

La charpente, entièrement refaite au XIXe siècle, ne permet pas de décider de la forme originelle du couvrement.

Sources d'informations

Livres

  • - « L'insertion des plafonds dans les salles à charpente apparente en Bretagne : un phénomène des XVIe et XVIIe siècles ». In : Le bois dans. Colloque de la Direction du Patrimoine (novembre 1993 : Rouen). Paris : par MEIRION-JONES Gwyn, JONES Michael, PILCHER J.R. Ministère de la Culture / Direction du Patrimoine, 1995 (Entretiens du Patrimoine), p. 67-80.
  • - INVENTAIRE GENERAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Le manoir en Bretagne (1380-1600) . Paris : Impr. nationale, 1993 (Cahiers de l'Inventaire ; n° 28), p. 117.