Partie ouest des écuries du château des Aubiers

Ecuries des Aubiers

1898

Architecte : Mellet

En 1926, René de Nantois devient le nouveau propriétaire

 

 

Anecdotes

Dans les années 1920 le château et le parc sont acquis par un maquignon briochin, Gosselin pour la somme d’un million de francs. Celui-ci s’empresse de tirer le maximum de profits de son achat en faisant paître de mauvais chevaux destinés à la boucherie.(source Tout l’fourbi)

Situation géographique

Extrait plan IGN, écuries des Aubiers

Plan IGN

 

Extrait Cadastre, écuries des Aubiers

Cadastre

 

Extrait cadastre 1812, écuries des Aubiers

Cadastre 1812

 

Extrait plan terrier 1787, écuries des Aubiers

Plan terrier 1787

 

 

 

Description technique

Matériaux du gros-oeuvre et mise en oeuvre : granite ; brique ; appareil mixte ; moellon ; pierre de taille

Matériau de couverture : ardoise

 

Photographies

Partie centrale des écuries du château des Aubiers

Sources d'informations

Livres

  • - FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. « Au coeur du Penthièvre : Lamballe - Jugon - Moncontour – Turnegoët ». Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1951, p. 7
  • - FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. « Le pays de Lamballe. Saint-Brieuc » : Francisque Guyon éditeur, 1921, p. 4.
  • - Ernest Gaillard éditions tou l'fourbi "Volume 3" p. 9.
  • - LA MOTTE ROUGE, Daniel de. « Châtellenie de Lamballe. Vieilles demeures et vieilles gens ». Hénansal : Daniel de la Motte-Rouge, 1977, p. 507-510.

Voir aussi